loader image

Territoire zéro chômeur

La Métropole Européenne de Lille, territoire d'expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée

favicon

De quoi s'agit-il ?

admin-ajax2

Sur la métropole Lilloise comme sur nombre de territoires, le « marché » ne produit pas suffisamment d’emplois pour satisfaire le besoin de tous les habitants en âge de travailler. La métropole lilloise compte ainsi 128 000 personnes inscrites à Pôle Emploi, dont 63 000 personnes depuis plus d’un an. Territoire Zéro Chômeur vise ainsi à créer des emplois supplémentaires.

Les emplois à créer correspondent à des besoins d’utilité sociale et collective non couverts, doivent être utiles aux territoires, et, ne pas concurrencer l’existant. Les emplois construits sont adaptés aux demandeurs d’emploi, à leurs talents et aspirations.

Ils sont portés par une entreprise à but d’emploi (EBE) qui embauche en CDI les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an et domiciliées depuis plus de six mois sur les quartiers habilités. 

Ainsi, les demandeurs d’emploi du quartier, sont embauchés par l’Entreprise à But d’Emploi localisée dans le quartier, qui développe des activités utiles au quartier, à ses habitants, à ses acteurs économiques.

favicon

Qu'est-ce qui est fait ?

admin-ajax2

Les différentes instances

La Métropole Européenne de Lille a porté la candidature à l’expérimentation en octobre 2016, et assure le pilotage de celle-ci.  ATD Quart Monde, la MEL, et, Compétences et Emplois ont conjointement sensibilisé à la démarche d’expérimentation, puis, mobilisé les territoires. Le niveau métropolitain s’assure des conditions de réussite de l’expérimentation pour toucher l’ensemble des personnes privées d’emploi, et, notamment les plus pauvres et éloignés de l’emploi comme des institutions.

Les territoires de Loos et de Tourcoing, en associant la commune et un outil du territoire (l’Arefep de Loos et le centre social Belencontre de Tourcoing), ont été  parmi  les premiers à s’emparer du projet d’expérimentation, et à être  en

mesure de rassembler les énergies nécessaires pour engager les premières étapes de la démarche nécessaires pour être candidat à l’expérimentation nationale, dont celle de mobilisation des personnes privées d’emploi. Ils n’ont pas été désignés par la MEL.

Le
« comité local », englobe sur la métropole lilloise, un comité métropolitain, présidé par la MEL, et 2 collectifs locaux pour l’emploi, présidés par chacune des villes. Il fait vivre la mobilisation des demandeurs d’emploi et de l’ensemble des parties prenantes, veille à la non-concurrence avec l’emploi existant comme à la convergence des activités avec les besoins des territoires.

Construction d'un emploi à partir des souhaits et compétences des demandeurs d'emploi

Les embauches sont à ce jour assurées par une association spécifique créée en avril 2017, la Fabrique de l’Emploi en MEL. Labellisée « entreprise à but d’emploi » par le comité local, elle développe les activités sur les 2 quartiers expérimentaux. Elle compte fin 2018 + de 110 salariés pour exercer des activités variées (agriculture urbaine, services aux populations, ressourcerie, épicerie sociale et solidaire…). La Fabrique de l’Emploi n’aurait pas pu recruter autant en si peu de temps, et faire émerger ses activités, sans l’implication forte en 1er lieu des demandeurs d’emploi, mais aussi des partenaires des territoires.

Les personnes privées d’emploi volontaires font preuve d’une très forte implication dans la conception des activités et organisations de travail, la démarche adoptée visant à faire avec eux et non pour eux. Cet accueil favorable est lié à la convergence avec leur vécu (pas d’emplois pour tous), leurs attentes (un CDI, du collectif face à l’isolement), ainsi qu’à la démarche  «inversée»  proposée  :   pas  d’offre  d’emploi  vis-à-vis  de  laquelle

les demandeurs d’emploi ont à se conformer et souvent jugée inaccessible, pas de sélection des personnes volontaires pour travailler mais la construction d’un emploi à partir des souhaits et compétences… Ils sont parties prenantes des différentes instances, au sein de La Fabrique comme des territoires. Plus d’une centaine de personnes restent à embaucher fin 2018.

favicon

Quel rôle pour Compétences et Emplois ?

admin-ajax2

La mobilisation sur l’expérimentation en métropole lilloise a démarré à partir d’une présentation du projet d’expérimentation organisée en février 2015 par Compétences et Emplois.

Notre association s’est associée très étroitement à la mobilisation de la Métropole Européenne de Lille en faveur de l’expérimentation pour créer les conditions favorables à l’implication des communes et quartiers, pour réaliser le dossier de candidature, et, pour mettre en place La Fabrique de l’Emploi.

Elle continue de participer à l’animation territoriale de l’expérimentation aux côtés de la MEL comme des territoires. Elle organise les réunions communes des équipes projets métropolitaine et locale.

Retour haut de page